Copyright © Tous droits réservés. Créé par Meyboom.  Conditions d'utilisation | Politique de confidentialité

FR / NL

Poepedroegers


C'est en 1820 qu'il est rappelé dans le programme du jubilé semi-séculaire de la procession du Saint- Sacrement du Miracle, qu'une confrérie de Saint-Laurent aurait racheté les géants de la gilde de l’Arbalète en 1799 lors de la mise en vente de la  ”reuze schuere ‟ (grange aux géants) et des géants de l'Ommegang .

 

En 1810, la Société de Saint-Laurent participe au cortège organisé par la Ville de Bruxelles à l'occasion du mariage de Napoléon et Marie-Louise.

Il en sera de même l'année suivante pour la naissance du Roi de Rome (l’Aiglon) ainsi que pour l'anniversaire de l'Empereur des Français. Il ne sera plus question de la Société de Saint-Laurent sous le régime hollandais et les vieilles ” marchante figuren ‟ sont à cette époque devenues biens communaux.

À la fin des années 1830, une tentative de confier ce qui subsiste du matériel de l'Ommegang à la Société Saint-Laurent ainsi que de faire participer celle-ci aux commémorations des journées de Septembre, se soldent par un échec.

La Ville récupère ses géants. Ces derniers continuent à être prêtés pendant tout le 19ème siècle à l'occasion de la plantation du Meyboom.

Les Sociétaires de Saint-Laurent en conçurent-ils une quelconque frustration ? Quoi qu'il en soit, ils décidèrent de créer leurs propres géants, rappelant les figures gigantesques et populaires de l'ancien Ommegang. En 1868, il s'avère que les géants de la Société de Saint-Laurent sont en mauvais état et qu'ils nécessitent une refonte.

 

A cette époque les noms des géants nous sont inconnu ainsi que leur   apparence et leur nombre.


À la veille de la Première Guerre mondiale un premier document fait état de deux personnages gigantesques participant à la plantation du Meyboom. Il s'agit d'une femme et d'un grand bébé, probablement Meeke (ou Mieke) et Janneke. La famille des géants du Meyboom s'agrandira au fil des années : Bompa (Grand Pére) et Boma (Grand'Mère) apparaissent entre les deux guerres ;  Roseke et Lefke au début des années 50, Pitje le Champeter en 1982.                                                                                                                   

Dans les années 70',  la Société Royale des Compagnons de Saint-Laurent décide d'habiller ses géants de neuf, à savoir : Meeke porte désormais la robe rouge et jaune de l'ancienne Mieke communale et Janneke est transformée à l'image du géant Jan ayant appartenu à la famille des géants municipaux, se trouvant paré d'un habit du 18ème siècle.

Cette transformation ne trompera personne et tous continueront à parler de Meeke et Janneke.

En 2008, les Compagnons de Saint-Laurent décideront de réinstaller Janneke sous la forme d'un très grand bébé.

 

Revêtus de leurs habits blancs, les Poepedroegers dansent avec leurs géants le long du cortège de la plantation du Meyboom.

Les Poepedroegers ont également l'occasion d'être invités à diverses festivités folkloriques en Belgique ou à l'étranger.

Le maintien de la tradition des géants de Bruxelles par les Compagnons de Saint-Laurent devait donner lieu en 2005 à sa reconnaissance par l'UNESCO au titre de patrimoine oral et immatériel de l'humanité

 

Cet honneur rejaillit sur l'ensemble des traditions liées au Meyboom .